22.06.2018. Rapport annuel 2017 de la Conférence suisse des hautes écoles

Le rapport annuel informe sur les activités et les dossiers de la CSHE pendant l’année passée.
Etant donné que les hautes écoles jouent un rôle capital dans l’évolution numérique de notre société, tant comme moteur du progrès et de l’innovation que comme lieu permettant une réflexion critique, le vaste champ qu’est la numérisation a été au centre de l’attention en 2017. La CSHE a discuté et approuvé dans ce cadre la stratégie nationale sur le libre accès (Open Access) élaborée par swissuniversities et le Fonds national suisse. D'autres décisions importantes et sujets de discussion ont concerné le mandat confié à swissuniversities pour l’élaboration d’une proposition de coordination de la politique des hautes écoles à l’échelle nationale et de répartition des tâches dans les domaines particulièrement onéreux pour la période FRI 2021-2024, le maintien du test d’aptitudes comme procédure éprouvée d’admission aux études de médecine, la poursuite des mesures pertinentes pour les hautes écoles liées à l’initiative visant à combattre la pénurie de personnel qualifié, l’encouragement de la formation musicale et les conditions d’admission dans les hautes écoles. Le rapport complet se trouve sous le lien suivant : www.shk.ch/publications/

23.02.2018. Recommandation relative à l’admission aux études de médecine pour l’année académique 2018/2019

Sur la base du nombre d’inscrits qui lui a été livré par swissuniversities, le Conseil des hautes écoles a recommandé aux cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Berne, Fribourg, Tessin et Zurich ainsi qu’au Conseil des EPF d'appliquer un numerus clausus pour l'accès aux études de médecine humaine, dentaire, vétérinaire et chiropraxie pour l'année académique 2018/2019.
Voir communication.

23.11.2017. Cesla Amarelle élue à la vice-présidence de la CSHE

La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE), siégeant en Conférence plénière le 23 novembre 2017, a élu Madame la Conseillère d’Etat Cesla Amarelle à sa vice-présidence. La fonction restée vacante après le départ de Madame Anne-Catherine Lyon du gouvernement vaudois est ainsi confiée à une autre conseillère d’Etat de ce canton. Avant son accession au gouvernement vaudois, Madame Cesla Amarelle a été professeure ordinaire à la faculté de droit de l’Université de Neuchâtel. De 2011 à 2017, elle a été députée au Conseil national. Depuis le 1er juillet 2017, elle est à la tête du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture du Canton de Vaud. Nous félicitons Madame Amarelle de son élection et lui souhaitons bon succès dans son travail en faveur de la politique suisse des hautes écoles.

© Cesla Amarelle, DFJC VD